Comment bien choisir une lampe de luminothérapie ?

Cela fait déjà quelques années que les instruments de luminothérapie sont apparus. Du fait est que durant la période de froid en hiver, ces appareils arrivent à compenser le manque de lumière. Il s’avère donc être nécessaire de bien choisir et de bien utiliser ces appareils de luminothérapie, notamment la lumière de luminothérapie.

En quoi consiste la luminothérapie ?

La luminothérapie est une pratique assez répandue pour faire les soins de plusieurs maux, en particulier la déprime saisonnière, les troubles du sommeil et la fatigue chronique, tout cela est dû au manque de lumière durant la période hivernale. La lampe de luminothérapie est alors un moyen de traitement très naturel, car elle ne nécessite que des rayons lumineux pour effectuer le processus de traitement. En effet, la personne malade doit s’exposer à des rayons lumineux, aussi connus sous le nom de « lumière à large spectre ». La lumière de lampe de luminothérapie a également des impacts sur l’horloge interne et l’humeur d’après la démonstration de nombreuses études scientifiques.

Bien choisir sa lampe de luminothérapie

L’intensité de la lumière a généralement l’unité de mesure lux. Par exemple, l’éclairage sous le soleil d’été émet 100 00 lux. Il est alors essentiel de bien veiller au nombre de lux de notre lampe. Il faut aussi savoir que plus un appareil comporte de lux, moins il faudra de temps pour recharger sa batterie. Si on choisit en fonction de la forme de la lampe de luminothérapie, on peut opter pour une lampe de type mur lumineux, idéale si on ne veut pas trop s’approcher de la source de lumière. On peut également opter pour une lampe en forme de lampe de bureau qui est une lampe individuelle plutôt utilisable sur un bureau. On peut aussi opter pour une luminothérapie sur des lunettes. En effet, il y a une autre forme de luminothérapie qui propose à ses utilisateurs des lunettes pouvant effectuer une thérapie de luminothérapie.

Mode d’emploi de la luminothérapie

Pour faire une séance de luminothérapie, il faut se placer face à la lampe sans regarder la lumière continuellement. Pendant ce temps, on peut effectuer d’autres tâches comme la prise de déjeuner ou la lecture. La durée de la séance dépend de la puissance de la lumière et de la distance de la lumière par rapport à nos yeux. Il est conseillé d’utiliser un appareil à faible intensité à une faible distance de nos yeux pour une meilleure efficacité.

La luminothérapie traite-t-elle efficacement les troubles du sommeil ?
Peut-on utiliser la luminothérapie au cours de sa grossesse ?